Le ministère de la Santé s’inquiète du pic de contamination du Coronavirus juste avant Yom Kippour

Plus de 8 000 cas de coronavirus ont été dianostiqués en un jour.

Le ministère de la Santé a exprimer son inquiétude à la veille de Yom Kippour. Cette fête pourrait en effet conduire à un nouveau pic de contamination. Le taux de contamination journalier a exploser ces derniers jours, en partie à cause des rassemblements de Rosh Hashana.

8 315 nouveaux cas en un jour

Samedi, le ministère de la Santé a rapporté que 8 315 nouveaux cas de coronavirus avaient été diagnostiqué le jour précédent. Ce chiffre représente 13.4% des 62 035 personnes qui s’étaient soumise à un test de sérologie ce jour-là.

Dimanche matin, le bilan des nouveaux cas de la veille s’élevait à 5 723, soit 13.1% des tests de sérologie.

719 patients sont dans un état grave. 199 d’entre eux sont sous assistance respitatoire, un triste record depuis le début de la pandémie. Le nombre de décès lié au coronavirus s’élève à 1 439.

Les hôpitaux ont déclaré que si le nombre de patients dans un état grave atteint 800, ils ne seront pas en mesure d’apporter des soins optimaux à tous leurs patients.

Les Yeshivas, cluster de l’épidémie ?

« C’est un drame pour le monde des Yeshiva… »

Avi Rabina

Vendredi, 400 étudiants de Yeshiva de Jérusalem, qui avaient assisté ensembles à des prières de Rosh Hashana étaient porteurs du coronavirus. Les étudiants (certains mariés, d’autres célibataires) ont été transférés vers trois hôtels coronavirus à travers le pays. Samedi soir, un journaliste du site ultra-orthodoxe Kikar Shabbat, Avi Rabina a tweeté : « c’est un drame pour le monde des Yeshiva… A la Yeshiva Hemed, tout le personnel de Torah est infecté, en plus de 100 étudiants. Orchot Torah : 200 patients. Yeshiva Landa : 80 patients. Shachar Sachir [à Netivot] 70 patients… Les hôtels sont pleins, et les yeshivas doivent trouver une solution pour les malades et les isolés. »

Netanyahou en appelle à la prudence

« Priez dehors et protégez vous. »

Benyamin Netanyahou

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a appelé les Israéliens à ne pas se rendre à la synagogue pour Yom Kippour. Il espère ainsi limiter la propagation du coronavirus.

« En tant que Premier ministre d’Israël, qui va prier à la synagogue chaque Yom Kippour, je demande aux citoyens d’Israël de ne pas se rendre à la synagogue cette année » a-t-il déclaré. « Priez dehors et protégez vous ».

Netanyahou a dit que le confinement était difficile, mais qu’il n’y avait pas « d’autre choix ».

Il a admis que son gouvernement avait fait des erreurs. Comme ouvrir les salles de réceptions trop tôt et peut-être de commencer l’année scolaire comme d’habitude.

Les rabbins des secteurs religieux ont appelé leurs fidèles à ne pas prier à l’intérieur. Le ministère de la Santé s’inquiète que les sectes hassidiques ne suivent pas les directives. Ce qui pourrait entraîner davantage de cas douze jours après le jeûne.

Une source proche de la situation a déclaré que les politiciens étaient en contact avec les rabbins hassidiques pour les encourager à se conformer aux directives. Cela malgré les dizaines de milliers de manifestants samedi soir ».

« Nous sommes à la veille de Yom Kippour. Prenons soin les uns des autres. »

Yuli Edelstein

« J’en appelle aux citoyens d’Israël : ne prenez pas exemple sur les manifestants de ce soir », a déclaré samedi soir le ministre de la Santé, Yuli Edelstein. Il a ajouté que les manifestants profitaient du délais de la Knesset pour « nuire à leur santé et à celle de leur entourage ». Avec l’aide de Dieu, mardi, nous adopterons la législation et les manifestations seront limitées ».

« Nous sommes à la veille de Yom Kippour. Prenons soin les uns des autres et suivons les consignes du confinement » a-t-il conclu.

De nombreuses inquiétudes à la veille de Kippour

Les religieux ne sont pas les seuls à assister aux offices de Yom Kippour. La plupart du pays y participe, ce qui pourrait augmenter les rassemblements.

Le ministère de la Santé a prévenu que ceux qui prient à l’extérieur sont aussi suceptibles d’attraper le coronavirus s’ils se tiennent près les uns des autres et ne portent pas de masques.

La ministère de la Santé espère ne pas réduire le nombre de tests le jour de Kippour. Plus de 60 000 personnes ont été testés chaque jours ces derniers jours. Les autorités ont prévu de se concentrer sur le secteur Arabe. Environ 10 à 15% des Arabes ayant effectué un test de sérologie se sont avérés positifs au coronavirus.

Les restrictions de ce deuxième confinement

Le confinement national a pris effet vendredi à 14:00 avec une longue liste de restrictions, dont la plupart avaient déjà été en vigueur lors du premier confinement. Ces consignes incluent l’interdiction de s’éloigner de plus d’un kilomètre de son domicile, des rassemblements (sauf pour les prières, par groupe de 20 personnes en extérieur) et la fermeture des commerces, à l’exception des magasins essentiels.

Les transports

Les transports publics ont été réduit pour la durée du confinement. Le ministère des Transports a publié les consignes concernant les transports publics et l’aéroport Ben Gourion vendredi.

Les transports publics opéreront dans un format limité, afin de permettre aux travailleurs essentiels de se rendre à leur travail.

L’aéroport Ben Gourion

L’aéroport Ben Gourion sera ouvert pour les vols, mais uniquement pour ceux ayant acheté des billets d’avion avant le confinement.

Dès leur arrivée à l’aéroport, les voyageurs devront présenter des preuves de la date d’achat de leur billet, un billet valide et, en fonction de leur destination, un test de sérologie au coronavirus négatif.

La ministre des Transports Miri Regev a qualifié ce plan « d’équilibré » et fait pour préserver « la solidarité sociale… pendant cette période si compliquée ».

L’activité du secteur privé

De plus, malgré l’intention initiale de gouvernement de réduire drastiquement l’activité du secteur privé, le gouvernement a finalement décidé vendredi matin d’approuver le travail de beaucoup plus d’industries, conformément aux recommendation du ministère des Finances.

Les secteurs pouvant désormais sont, entre autres, la construction, la sécurité, la technologie, la finance, les usines liées aux services essentielles, les institutions d’éducation supérieure, les autorités de drainage et les ports.

L’institut National des Assurances, les programmes pour les jeunes à risque, les autorités locales, les services d’aide sociale et d’assistance pourront également opérer, de même que les laboratoires de recherches nécessitant une présence physique.

De plus, les gens peuvent se rendre sur leurs lieux de travail pour vérifier que tout va bien. Comme discuté précédemment, les magasins vendant des produits relatifs à Yom Kippour et Souccot peuvent opérer.

Le programme d’assistance économique

La Comité Financier de la Knesset s’est réuni et a approuvé en première lecture un amendement au programme d’assistance économique qui facilitera l’allocation de subventions aux entreprises et offrira à leurs dirigeants des compensation par avance pour le mois où leur entreprise à souffert des directives liées au Coronavirus.

Les deuxièmes et troisièmes lectures de l’amendement devront avoir lieu mardi.

Des contrôles renforcés

« Le public doit comprendre que quitter son domicile de manière non nécessaire met la vie en danger. »

Ziv Sagiv

La police a installé des barrages routiers à travers le pays. Elle a arrêté des centaines de voitures dans un effort de faire appliquer les consignes de ce deuxième confinement. La police est intervenue sur les artères majeures ainsi que dans les quartiers, les moshavs et les kibboutz.

Samedi, la police a déclaré avoir dressé la veille 3 351 contraventions pour non respect des directives du ministère de la Santé. Cela iclus 236 personnes ne respectant pas les mesures de quarantaines, 937 le port du masque et plusieurs centaines à des entreprises opérant de manière illégales.

« Nous sommes en guerre. »

Ziv Sagiv

« Le public doit comprendre que quitter son domicile de manière non nécessaire met la vie en danger » a déclaré le chef de la division d’enquête de la police, commissaire adjoint Ziv Sagiv, dans une interview à nos confrères de KAN News vendredi. « Nous sommes en guerre ».

Il a ajouté que « Yom Kippour ne pardonne pas les transgression d’une personne à une autre. Ca n’a aucun sens d’aller prier en mettant la vie des autres en danger. »

Un déploiement conséquent

La police a déclaré que des milliers d’officiers de police, d’officiers de la police aux frontières et de soldats de Tshal travailleraient pour assurer le respect du confinement à travers le pays. Les policiers seront déployés sur les artères majeures, à l’entrée des villes et contrôleront les voyageurs pour vérifier qu’ils respectent les règles. Des hélicoptères de la police patrouilleront également pour appréhender toute violation dans les rues.

Le gouvernement a approuvé le déployement de 500 soldats de plus pour prêter main forte à la police israélienne. Le nombre total de soldats mobilisés est donc de 1 500. Avec les accords des ministres de la Défense et de la sécurité interieure, ce nombre pourrait augmenter de 500 soldats supplémentaires.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

MyBiotics. Des subventions européennes d’un montant de 2,3 millions de dollars perçues par la société pharmaceutique.

L’Union européenne a décidé de subventionner la société israélienne MyBiotics Pharma Ltd, fondée en 2014 par David Daboush et David…

Un nouvel investisseur pour la société israélienne H2Pro. New Fortress Energy va participer à la production d’hydrogène vert.

La société israélienne H2Pro développe une nouvelle technologie verte de production d’hydrogène. Une production qui se veut efficace et surtout…

Les Etats-Unis de l'Anxiété : les nouvelles peurs des Juifs américains

Ils s’inquiétent de l’antisémitisme et de la violence menée par des groupes de suprémacistes blancs de plus en plus en…

Immobilier : Agora, implantée à Tel-Aviv, réalise une levée de fonds prometteuse

La jeune entreprise israélienne Agora, implantée à Tel-Aviv, accompagne les sociétés immobilières dans la gestion de leurs investissements. Cette start-up…

Israël souhaite que l’ambassade du Brésil soit transférée à Jérusalem

Yossi Shelley, ambassadeur israélien au Brésil, a demandé de manière officielle au gouvernement du Brésil un transfert de l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem.…

Jérusalem aux Olim : "c'est votre maison"

Un semaine virtuelle de préparation de l’Alyah va être organisée alors que les demandes d’immigration ont atteint un record depuis…

La Cours Suprême devra décider si Bibi peut être forcé à démissionner de son poste de Premier ministre en alternance

La Cours Suprême se prononcera mardi sur la démission forcée du Premier ministre Beyamine Netanyahou lors de son procès pour…