Coronavirus : les experts pensent-ils que le confinement fonctionnera ?

Le confinement est un « désastre pour le pays et pour l’économie ».

Un confinement total est la mort de l’économie et n’était pas nécessaire, selon certains experts dont le commissaire au coronavirus Ronni Gamzu.

« J’avais recommendé de renforcer les restrictions » a déclaré Gamzu jeudi lors d’un tour de Jérusalem. « Le gouvernement a pris une autre décision, et je la respecte ».

Des taux d’infection et de morbidité inquiétants

« Si le gouvernement a imposé un tel confinement total de l’économie, cela montre que l’épidémie est vraiment générale. »

Ronni Gamzu

Il a dit que le taux de morbidité était inquiétant, Israël compte près de 7 000 nouveaux cas de coronavirus par jour depuis quelques jours, et plus de 40 personnes sont décédées ces dernières 24 heures.

« C’est très très inquiétant » a déclaré Gamzu. « Le confinement aurait pu être moins strict, mais c’est un message pour le public. Si le gouvernement a imposé un tel confinement total de l’économie, cela montre que l’épidémie est vraiment générale ».

Ce nouveau confinement, désastre pour l’économie

Le Pr. Zeev Rotstein, le directeur du centre médical de Hadassah, a qualifié le confinement de « désastre pour le pays et l’économie ».

Il a déclaré à nos confrères du Jérusalem Post que cela allait laisser des familles sans source de revenus, des travailleurs indépendants sans leurs entreprises et même des salariés sans leur travail. Il a également dit que cela allait laisser des familles seules lors des Grandes Fêtes.

« La question est de savoir si le confinement est justifié par le nombre de personnes infectées », a déclare Rotstein, expliquant que si cela empêche les rassemblement, ça n’empêche pas les malades non diagnostiqués de transmettre le virus au sein de leur foyer. Cela est d’autant plus vrai dans les quartier fortement peuplés comme les communautés ultra-orthodoxes ou arabes.

Le ministère de la Santé a établis que l’infection se transmet le plus au sein de la famille immédiate.

Il a déclaré qu’un confinement court causerait moins de dommages économiques. Mais avec un taux d’infection plus élevé cela n’aurait pas l’effet sanitaire escompté. Un confinement plus long réduira le nombre de nouveaux cas par jour, mais « le prix est énorme ».

Les difficultés économiques peuvent conduire à un taux de suicide, de violence domestique et de violence en général, plus élevé, ont prévenu les experts de la santé.

La difficulté à réduire le taux d’infection

Rotstein a déclaré qu’avec des taux d’infections aussi hauts, tout ce qui peut être fait maintenant ne sera que des gouttes d’eau.

Certaines décisions du gouvernement incomprises

De plus, il a déclaré avoir l’impression qu’alors que ce nouveau confinement total se met en place, beaucoup d’éléments ne semble pas réduire le taux d’infection.

« Pourquoi ferment-il l’aéroport ? » a demandé Rotstein. « En quoi est-ce lié à la réduction du taux d’infection ? Au contraire, ceux qui prévoient d’aller à l’étranger font un test de sérologie. S’il est positif, ils entrent en isolement et donc le nombre de cas de contamination diminue ».

Il a déclaré qu’il y avait trop d’aspects du confinement avec peu ou pas d’éffets sur l’épidémie ou qui sont trop compliqués. Par exemple la décision d’autoriser les manifestations par groupe de 20 personnes maximum à moins d’un kilomètre du domicile.

Un « malheureux chaos »

Ce « malheureux chaos » pourrait entrainer la population à ne pas respecter les consignes, ce qui rendrait le confinement inefficace.

Cyrille Cohen, le directeur du laboratoire d’immunité de l’université Bar Ilan, a exprimé des sentiments similaires.

Le pays a besoin de la confiance de la population

« Tout est devenu politique et non basé sur la santé. »

Cyrille Cohen

Il a déclaré qu’Israël a besoin que le piblic suive les consignes pour réduire le taux d’infection. Mais il a peu d’espoir que cela arrive car « les gens ont perdu confiance en le gouvernement et en ses décisions ».

Il a également dit que le manque de standardisation du gouvernement a causé des désillusions. Les citoyens ont compris que ceux qui crient le plus fort à la Knesset, que ceux qui font parti d’un secteur bien représenté au Comité Coronavirus de la Knesset auront plus.

« Tout est devenu politique et non basé sur la santé, et c’est la différence entre le premier et le second confinement » a souligné Cohen. « Lors du premier confinement, les gens croyaient que le gouvernement faisait les bons choix. Maintenant, les gens ont perdu confiance ».

La stratégie de sortie du confinement

« Il y a un risque que nous n’apprenions pas de nos erreurs ».

Cyrille Cohen

Mais le pays entre malgré tout dans ce nouveau confinement. Comme l’on dit Cohen et Rotstein, la principale question est ce qui arrivera après le confinement : quelles autres mesures prendra le pays pour éviter un troisième pic et un enième confinement.

« J’espère que le Pr. Gamzu et les autres décisionnaires utiliseront les jours du confinement pour préparer une stratégie de sortie, alors peu-être seront nous débarrasés de l’horreur du coronavirus » a déclaré Rotstein.

« Je n’ai pas entendu de nouvelles politique du gouvernement après le confinement. Je n’ai pas vu de plan pour le future », a souligné Rotstein. « Comme pouvons nous identifier les contaminateurs principaux, les isoler et non tout le pays la prochaine fois ? C’est ce qui me dérange ».

Cohen a fait échos à cette remarque : « je suis très prudent concernant le jours qui suivra le confinement. Il y a un risque que nous n’apprenions pas de nos erreurs » a-t-il déclaré à nos confrères du Jérusalem Post.

Les conséquences de cette crise

« C’est le bazar. »

Cyrille Cohen

Quand le pays réfléchis à la façon dont nous avont appréhendé cette guerre, Israël comprendra que ses actions « ont causé une grave crise au sein du public et un soulèvement civil » a prévenu Rotstein.

Cohen a ajouté « c’est le bazar ».

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Immobilier en Israël : cet été, le marché s’est ressaisi !

Le Covid-19 a profondément impacté le secteur de l’immobilier en Israël. D’après le ministère du Logement, même si les ventes…

Un Bootcamp à Tel Aviv pour promouvoir l'innovation féminine.

Afin d’apporter tout son soutien à de nombreuses Start-Ups italiennes, et booster leur évolution, UniCredit (Italie) a organisé un Bootcamp…

La conférence « Europe Days 2020 » du 27 octobre a rassemblé près de 200 StartUps israéliennes.

  Aider les entreprises à trouver des solutions High-Tech, tel était l’objectif de la conférence virtuelle « Europe Days 2020 » qui…

Un nouveau processeur « Made in Israël » crée par la société Nvidia Corporation.

Un nouveau processeur « Made in Israël » crée par la société Nvidia Corporation. Nvidia Corp. est une entreprise spécialisée dans la…

MyBiotics. Des subventions européennes d’un montant de 2,3 millions de dollars perçues par la société pharmaceutique.

L’Union européenne a décidé de subventionner la société israélienne MyBiotics Pharma Ltd, fondée en 2014 par David Daboush et David…

Un nouvel investisseur pour la société israélienne H2Pro. New Fortress Energy va participer à la production d’hydrogène vert.

La société israélienne H2Pro développe une nouvelle technologie verte de production d’hydrogène. Une production qui se veut efficace et surtout…

Les Etats-Unis de l'Anxiété : les nouvelles peurs des Juifs américains

Ils s’inquiétent de l’antisémitisme et de la violence menée par des groupes de suprémacistes blancs de plus en plus en…