fbpx

Selon un expert, « les Israéliens qui se rendent à Bahreïn pourraient être la cible de l’Iran »

« La République chiite d’Iran tente de saper la stabilité du régime de Bahreïn ».

Une monarchie sunnite pour une population chiite

Le Dr Michael Barak est le chercheur principale de l’Institut international de lutte contre le terrorisme au Centre interdisciplinaire d’Herzliya. Il a déclaré à nos confrères de Israel Hayom dans une interview publiée dimanche : « on peut craindre que les Israéliens qui se rendent à Bahreïn ne deviennent la cible de l’Iran ».

Le Dr Barak rappelle que la monarchie qui dirige Bahreïn est sunnite alors que la majorité des habitants sont chiites. C’est aussi le premier pays à majorité chiite à établir des relations diplomatiques complètes avec Israël depuis la chute du Shah iranien lors de la révolution islamique de 1979.

Le Dr Michael Barak explique que « depuis la révolution islamique, la République chiite d’Iran tente de saper la stabilité du régime à Bahreïn » en « exerçant son influence à trois niveaux : le ‘soft power’, soutien aux organisations caritatives chiites du royaume, le soutien aux mouvements d’opposition chiites et le renforcement des organisations terroristes telle le Hezbollah ».

La pression accrue de l’Iran sur Bahreïn

Le chercheur ajoute que pression de Téhéran s’est accrue sur Bahreïn depuis le « Printemps Arabe » en 2011.

Le Corps des gardiens de la révolution islamique a essayé d’envoyer des armes, des bombes, et des fusils à ses cellules terroristes. Ces livraisions avaient pour renverser la monarchie. Sans succès cependant.

L’Iran s’est ensuite servi du Hezbollah basé au Liban pour tenter de renverser la monarchie de Bahreïn. L’Iran a utilisé l’organisation comme un « mandataire par procuration » à Bahreïn. Cette monarchie du Golfe est le premier pays arabe à avoir interdit le Hezbollah en 2013.

Une partie de la population de Bahreïn est mécontent face à l’accord de normalisation avec Israël. Ce désaccord s’exprime notamment par l’apparition de deux hashtags sur Tweeter ces derniers jours : ‘#Bahreïn contre la normalisation’ et ‘#la normalisation est une trahison’. Ce désaccord est révélateur des tensions à Bahreïn entre sunnites et chiites.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Plaidoyer pour la mère israélienne au foyer

L’œil critique que pose la société occidentale sur ces mères au foyer n’est pas des plus tendres. Témoignages en Israël…

Les producteurs israéliens de Justin Bieber rejettent les allégations de salut nazi

Le chanteur canadien a été filmé en train de lever la main et de marcher lors d’un concert en Finlande,…

Affaire 4 000 : Netanyahu invoque des failles, intente une action en justice

Shaul et Iris Elovitch, les deux autres accusés, ont intenté une action similaire mercredi, alléguant des pressions injustifiées sur des…

Primaires du Likoud, résultats définitifs: un francophone en position éligible

  Les résultats définitifs des primaires du Likoud ont été publiés. Comme pressenti depuis le début de la journée, certains…

Ukraine, quand la Russie prend des coups sans comprendre

Après six mois de guerre, non seulement la Russie n’a pas réussi à faire plier la petite Ukraine, mais qui…

Une Israélienne accusée d’espionnage met fin à ses jours

Une Israélienne accusée d’espionnage en faveur de l’Iran a tenté de mettre fin à ses jours . Son état est…

“Viole qui tu veux” en Irak et en France

“Viole qui tu veux” : le non des Irakiennes à une vieille loi inique En Irak, la loi permet un…