fbpx

Selon un expert, « les Israéliens qui se rendent à Bahreïn pourraient être la cible de l’Iran »

« La République chiite d’Iran tente de saper la stabilité du régime de Bahreïn ».

Une monarchie sunnite pour une population chiite

Le Dr Michael Barak est le chercheur principale de l’Institut international de lutte contre le terrorisme au Centre interdisciplinaire d’Herzliya. Il a déclaré à nos confrères de Israel Hayom dans une interview publiée dimanche : « on peut craindre que les Israéliens qui se rendent à Bahreïn ne deviennent la cible de l’Iran ».

Le Dr Barak rappelle que la monarchie qui dirige Bahreïn est sunnite alors que la majorité des habitants sont chiites. C’est aussi le premier pays à majorité chiite à établir des relations diplomatiques complètes avec Israël depuis la chute du Shah iranien lors de la révolution islamique de 1979.

Le Dr Michael Barak explique que « depuis la révolution islamique, la République chiite d’Iran tente de saper la stabilité du régime à Bahreïn » en « exerçant son influence à trois niveaux : le ‘soft power’, soutien aux organisations caritatives chiites du royaume, le soutien aux mouvements d’opposition chiites et le renforcement des organisations terroristes telle le Hezbollah ».

La pression accrue de l’Iran sur Bahreïn

Le chercheur ajoute que pression de Téhéran s’est accrue sur Bahreïn depuis le « Printemps Arabe » en 2011.

Le Corps des gardiens de la révolution islamique a essayé d’envoyer des armes, des bombes, et des fusils à ses cellules terroristes. Ces livraisions avaient pour renverser la monarchie. Sans succès cependant.

L’Iran s’est ensuite servi du Hezbollah basé au Liban pour tenter de renverser la monarchie de Bahreïn. L’Iran a utilisé l’organisation comme un « mandataire par procuration » à Bahreïn. Cette monarchie du Golfe est le premier pays arabe à avoir interdit le Hezbollah en 2013.

Une partie de la population de Bahreïn est mécontent face à l’accord de normalisation avec Israël. Ce désaccord s’exprime notamment par l’apparition de deux hashtags sur Tweeter ces derniers jours : ‘#Bahreïn contre la normalisation’ et ‘#la normalisation est une trahison’. Ce désaccord est révélateur des tensions à Bahreïn entre sunnites et chiites.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Israël rouvrira complètement dans un mois s'il n'y a pas de nouvelle augmentation de la contagion

Les autorités qui attendent de voir qu’il n’y a pas de pic d’infection après la fête de Pessah et le…

Israël pourrait vacciner les 12-15 ans dès le mois de mai

Israël pourrait débuter la vaccination des adolescents de 12 à 15 ans en mai, ont indiqué des responsables de la…

Maroc-Israël : c’est (re)parti pour les affaires

UN PARTENARIAT A ÉTÉ SIGNÉ ENTRE LES PATRONATS DES DEUX PAYS. UN INCUBATEUR DE START-UP ET UNE CHAMBRE DE COMMERCE…

Gad Elmaleh fier d’être né au Maroc : cette décision de Mohammed VI concernant Israël, qui le rend si heureux !

Invité sur le plateau des « Grandes gueules Moyen-Orient », une émission diffusée sur la chaîne israélienne I24, Gad Elmaleh en a…

Un enfant des favelas de Rio devient un artiste prometteur en Israël

Alexander Especie rejoint d’autres expatriés brésiliens à Raanana, une ville du centre d’Israël, que lui et d’autres artistes s’emploient à…

Des États de l’UE opposés à l’exclusion d’Israël dans des projets de recherche

Des universitaires estiment que la recherche européenne risque de se tirer une balle dans le pied en mettant fin à…

Un spray nasal enovid contre le COVID mis au point en Israël

Un spray nasal contre le COVID-19 enovid  a été mis au point par SaNOtize, une société basée à Vancouver, au…
Aller au contenu principal