fbpx

Selon un expert, « les Israéliens qui se rendent à Bahreïn pourraient être la cible de l’Iran »

« La République chiite d’Iran tente de saper la stabilité du régime de Bahreïn ».

Une monarchie sunnite pour une population chiite

Le Dr Michael Barak est le chercheur principale de l’Institut international de lutte contre le terrorisme au Centre interdisciplinaire d’Herzliya. Il a déclaré à nos confrères de Israel Hayom dans une interview publiée dimanche : « on peut craindre que les Israéliens qui se rendent à Bahreïn ne deviennent la cible de l’Iran ».

Le Dr Barak rappelle que la monarchie qui dirige Bahreïn est sunnite alors que la majorité des habitants sont chiites. C’est aussi le premier pays à majorité chiite à établir des relations diplomatiques complètes avec Israël depuis la chute du Shah iranien lors de la révolution islamique de 1979.

Le Dr Michael Barak explique que « depuis la révolution islamique, la République chiite d’Iran tente de saper la stabilité du régime à Bahreïn » en « exerçant son influence à trois niveaux : le ‘soft power’, soutien aux organisations caritatives chiites du royaume, le soutien aux mouvements d’opposition chiites et le renforcement des organisations terroristes telle le Hezbollah ».

La pression accrue de l’Iran sur Bahreïn

Le chercheur ajoute que pression de Téhéran s’est accrue sur Bahreïn depuis le « Printemps Arabe » en 2011.

Le Corps des gardiens de la révolution islamique a essayé d’envoyer des armes, des bombes, et des fusils à ses cellules terroristes. Ces livraisions avaient pour renverser la monarchie. Sans succès cependant.

L’Iran s’est ensuite servi du Hezbollah basé au Liban pour tenter de renverser la monarchie de Bahreïn. L’Iran a utilisé l’organisation comme un « mandataire par procuration » à Bahreïn. Cette monarchie du Golfe est le premier pays arabe à avoir interdit le Hezbollah en 2013.

Une partie de la population de Bahreïn est mécontent face à l’accord de normalisation avec Israël. Ce désaccord s’exprime notamment par l’apparition de deux hashtags sur Tweeter ces derniers jours : ‘#Bahreïn contre la normalisation’ et ‘#la normalisation est une trahison’. Ce désaccord est révélateur des tensions à Bahreïn entre sunnites et chiites.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Bennett et les ministres ont été photographiés à la Maison du Président, le Premier ministre a visité la tombe de son ami, feu le lieutenant-colonel Emanuel Moreno

Le 36e gouvernement, après 12 ans : le premier ministre Naftali Bennett, le vice-premier ministre Yair Lapid, dont le président…

Pologne : "le Juif à la pièce d'argent", un porte-bonheur qui fait débat

Jeudi, le quotidien polonais Gazeta Wyborcza a rapporté les paroles du conseiller municipal chargé des affaires Culturelles Robert Piaskowski qui…

Neuf pistolets, une Kalachnikov et un M16 : Tsahal et les forces de police déjouent une vente d'armes dans le nord de la vallée du Jourdain

Lors d’une opération conjointe, les combattants ont déjoué un marché d’armes dans la zone nord de la brigade « Vallée et…

Reportage : Trump, Netanyahu et Ben Salman ont œuvré pour affaiblir le statut du roi de Jordanie

Le Washington Post a rapporté que derrière l’arrestation de l’ancien régent il y a deux mois, il y a des…

L'État cessera de financer les dépenses de Netanyahu à Balfour demain - sera-t-il obligé de payer des impôts sur le séjour prolongé à la résidence du Premier ministre ?

Selon un avis formulé par le conseiller juridique du Cabinet du Premier ministre, l’Etat cessera de financer les dépenses après…

Le gouvernement Bennett-Lapid se lance : faites connaissance avec tous les ministres

Le ministre qui a fondé Galgalatz, le ministre qui a participé aux Jeux olympiques, le seul ministre qui a servi…

Israël et la France formalités voyage

Formalités sont celles en vigueur à la date du 11 juin 2021 et ce, pour les deux pays. Vu l’évolution…
Aller au contenu principal