fbpx

Dans un an ou deux, nous perdrons le Néguev, déclare le général de division Israel Ziv

Des policiers israéliens faisant face à des Bédouins manifestant dans le village de Sawe al-Atrach le 13 janvier

Des policiers israéliens affrontent des Bédouins lors d’une manifestation contre la plantation d’arbres par le Fonds national juif, à l’extérieur du village bédouin d’al-Atrash dans le désert du Néguev, dans le sud d’Israël, le 13 janvier 2022.(crédit photo : JAMAL AWAD/FLASH90)

Israel Ziv, ancien chef de la division des opérations de Tsahal a averti qu’Israël perdrait le Néguev s’il n’agissait pas avec force.

Environ 2 000 personnes, habitants de villages bédouins, ont manifesté jeudi contre la plantation d’arbres par Keren Kayemeth LeIsrael-Jewish National Fund (KKL-JNF) dans le Néguev. 

Selon des informations, un policier a été blessé par une pierre lancée sur lui et deux manifestants ont été évacués vers le centre médical de Soroka dans un état modéré, parallèlement au blocage des routes vers Arad et Dimona et à des jets de pierres contre des véhicules circulant sur ces routes.

Le général de division (Rés.) Israel Ziv, ancien chef de la Direction des opérations de Tsahal, a évoqué la situation dans le sud du pays vendredi matin. Dans une conversation avec Nissim Mash’al sur 103FM, il a déclaré : “Cela me ramène aux images du début de la Première Intifada. L’État d’Israël ne devrait pas prendre l’affaire à la légère. Si nous continuons comme ça, nous perdrons le Néguev dans un an ou deux.”

Ziv a développé ses propos : “Nous assistons à une sorte de soulèvement qui est accéléré par les politiciens. Il pourrait y avoir un soulèvement populaire ici. Une situation dans laquelle les jeunes qui ont pris des responsabilités nationalistes et se sont prononcés contre Tsahal, alors que les dirigeants palestiniens ne le savaient pas du tout, et ils se sont soit préparés, soit ont rejoint, soit ont surfé sur cette vague seulement plus tard. Malheureusement, nous avons une situation similaire dans le secteur bédouin”, a déclaré Ziv: Il y a un groupe de jeunes ici, certains avec des enfants ou mariés à des femmes amenées de Gaza ou des montagnes du sud d’Hébron. Il y a un phénomène d’islamisation accélérée au sein de cette société. Ces dernières années, alors que l’État d’Israël les ignorait , ils ont construit une sorte d’autonomie. Ils vivent dans un système d’économie et de conduite indépendant, certains ne connaissent pas non plus l’hébreu et ne vont pas à l’école. Nous assistons à une sorte de soulèvement, bien sûr, il est également chauffé par des politiciens qui veulent en tirer profit.” 

Ziv a averti qu ‘”il pourrait y avoir un véritable soulèvement populaire ici, peut-être pas à l’échelle de la Judée et de la Samarie mais à une échelle qui ne permettrait pas le mode de vie des habitants du Néguev”.

Des policiers israéliens affrontent des Bédouins lors d’une manifestation contre la plantation d’arbres par le Fonds national juif, à l’extérieur du village bédouin d’al-Atrash dans le désert du Néguev, au sud d’Israël, le 13 janvier 2022. (Crédit : JAMAL AWAD/FLASH90)

En réponse, Mash’al lui a demandé si sa déclaration n’était pas trop sérieuse. Ziv a répondu par la négative : “Malheureusement non. Peut-être que techniquement ou officiellement nous sommes toujours là, mais en pratique depuis près de 20 ans, il n’y a pas eu de nouvelle colonie dans le Néguev. Malheureusement, je soutiens la déclaration selon laquelle Israël a abandonné le Néguev. “

Lorsqu’on lui a demandé si le différend portait vraiment sur la terre, Ziv a répondu : “La terre n’est sans équivoque pas en termes de différend juridique sur la propriété foncière. Il y a aussi une perception traditionnelle des Bédouins de s’accrocher au Néguev et ils se considèrent comme les propriétaires, et il y a aussi l’ intérêt nationaliste. Lorsque les deux choses se rejoignent, nous voyons le résultat que nous voyons maintenant. Il ne s’agit pas vraiment d’eux qui prennent à un fermier la terre sur laquelle il fait pousser son blé. Il y a une histoire beaucoup plus lourde ici que celle-ci. Regardez ce qui se passe là-bas, je ne crois pas qu’il y ait une seule entreprise là-bas qui ne paie pas de protection aux Bédouins. Est-ce la souveraineté ? Est-ce une situation où il y a la loi et l’ordre? Celui qui contrôle là-bas est celui qui use de la force.”

Lorsqu’on lui a demandé quelle devrait être, selon lui, la solution au problème, Ziv a déclaré que “l’État d’Israël ne devrait pas prendre la question à la légère mais placer cette question au sommet de ses priorités. C’est beaucoup plus important que l’Omicron. Le coronavirus va passer dans un an ou deux, mais si nous continuons comme ça, nous perdrons le Néguev. Nous devons l’occuper entre guillemets, pas avec des chars, mais avec une très forte présence des forces de sécurité. Il doit être réoccupé économiquement , y compris les infrastructures, l’établissement de colonies – tout. Nous devons mettre en place un cabinet spécial qui s’occupera à 100% de cette affaire.”Il a ensuite fait référence à la mort d’officiers de Tsahal dans l’accident d’entraînement de l’unité Egoz, lorsqu’il a déclaré que ce qui avait conduit au tir injustifié était une routine consistant à voler des armes dans les bases. “J’ai appris des rapports et des conversations avec Tsahal que le problème là-bas vient vraiment à la fois des circonstances et d’un problème essentiel d’une initiative, qui est à la base positive, mais qui n’est pas coordonnée entre les militaires et le cadre”, a-t-il expliqué. “C’est ce qui a provoqué ces circonstances désastreuses. Il faut dire que la situation est telle que parce que du matériel leur avait été volé la veille et qu’ils craignaient que d’autres armes leur soient volées, les officiers ont pris l’initiative qui découlait à la fin d’une journée d’entraînement, ils se sont pris et sont allés scanner la zone pour voir que Dieu ne plaise qu’il n’y avait plus d’armes là-bas. Ils ont fait preuve d’une grande responsabilité”, a-t-il conclu.

https://m.jpost.com/israel-news/article-692567/amp

L’article Dans un an ou deux, nous perdrons le Néguev, déclare le général de division Israel Ziv est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Zemmour à la presse étrangère : « Concernant la politique israélienne, Israël se défend et défend ses intérêts et elle a raison. Ce n’est pas moi qui vais critiquer Israël »

Éric Zemmour a refusé lundi de critiquer Israël lors d’une conférence de presse pour les médias étrangers.Lire la suite sur…

Cas de fièvre récurrente à tiques signalés en Israël

  En Israël, l’Office de santé du sous-district de Hadera, dans le district d’Haïfa, et les services vétérinaires à Umm…

Avec le passeport israélien, on peut voyager dans 159 pays sans visa.

  Dans le Henley & Partners Passport Index annuel , les passeports sont classés en fonction du nombre de pays…

Ingrid Bétancourt se présente à la présidentielle colombienne : Israël avait participé à sa libération

La Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, otage pendant six ans de la guérilla des FARC, a annoncé mardi son intention de prendre…

Une gifle pour les victimes israéliennes des JO de Munich : Hidalgo accorde une interview à Médiapart de Plenel qui a reconnu avoir soutenu le massacre antijuif

La candidate du Parti socialiste à l’élection présidentielle, Anne Hidalgo, a accordé mardi soir une interview au site antisioniste Médiapart…

Des trafiquants de tests rapides ont été arrêtés à Rishon Lezion

Samedi, la mairie de Rishon LeZion a signalé une effraction dans l’entrepôt municipal où sont stockés des tests rapides de…

Nouvelle recherche : la famille d’Anne Frank a été trahie aux Allemands par un Juif

Pendant des décennies, les historiens se sont disputés sur la découverte de la cachette de la famille Frank à Amsterdam.…