fbpx

Macron « emmerde » volontairement des Français pour faire du Covid le seul sujet de la présidentielle et qu’on ne parle pas de son bilan

Les propos polémiques du président de la République sur les Français non-vaccinés n’ont rien d’un dérapage. Cette sortie permet de comprendre la campagne que le président sortant souhaite mener pour sa réélection. Avec deux objectifs : hystériser le débat et diviser la société (et emmerder des Français aussi).

Eric Zemmour sur Europe 1 ce matin « Macron veut faire du Covid le sujet de a présidentielle pour qu’on ne parle pas de son bilan »

Apparition du drapeau européen sans le drapeau français sous l’Arc de Triomphe, légion d’honneur pour l’ancienne ministre très controversée de la Santé Agnès Buzyn et immense polémique pour ses propos sur les non-vaccinés… Le début d’année d’Emmanuel Macron coche toutes les cases d’un lancement de saison raté. En seulement quatre jours, trois faits sont parvenus à hystériser le débat public à un niveau difficilement surmontable, en plus d’abîmer la fonction présidentielle. Il faut dire que les réponses du président de la République aux lecteurs du Parisien ce mardi 4 janvier avaient de quoi faire réagir.

« C’est une toute petite minorité qui est réfractaire. Celle-là, comment on la réduit ? On la réduit, pardon de le dire, comme ça, en l’emmerdant encore davantage. Moi, je ne suis pas pour emmerder les Français. Je peste toute la journée contre l’administration quand elle les bloque. Eh bien, là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc, on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie. Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force. Et donc, il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné… »

Vingt jours plus tôt, lors d’une interview sur TF1, le chef de l’Etat affirmait regretter certaines de ses petites phrases « terriblement blessantes » prononcées depuis le début de son mandat. « Il y a des mots qui peuvent blesser et je pense que ce n’est jamais bon et même inacceptable, déclarait-il. Le respect fait partie de la vie politique et donc j’ai appris. » Il a visiblement fallu seulement quelques jours de repos durant les fêtes de Noël pour que le bon élève Macron oublie ses leçons. Déjà en 2019, alors que le mouvement des Gilets jaunes s’essoufflait, il déclarait préférer “l’apaisement” à “l’affrontement”. Sa sortie sur les non-vaccinés serait-elle un dérapage ? Assurément non. Une interview présidentielle est lue et relue, scrutée à la loupe par la machine élyséenne. Chaque mot est pesé. Cette sortie a donc été pensée, réfléchie et tranchée par Macron et l’Élysée. Dans quel but ?

Du cynisme et des injonctions contradictoires

Plusieurs hypothèses sont sur la table. Le cynisme électoral, premièrement. Emmanuel Macron reste persuadé que les Français vaccinés (91,8% de la population éligible) sont en accord avec lui. Si ces derniers ne peuvent pas manger dans les trains, c’est à cause des non-vaccinés…

La suite sur Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

L’astronaute Jessica Meir rejoindra la mission Artemis sur la lune

L’astronaute judéo-américaine Jessica Meir pourrait être la première femme sur la Lune Jessica Meir rejoindra la mission Artemis sur la…

Une Thora qui a survécu à la nuit de cristal retrouve sa synagogue

Une Thora qui a survécu à la nuit de cristal retrouve sa synagogue 80 ans après la nuit de cristal,…

Antisémitisme: forte augmentation dans le monde

Antisémitisme: quel sont les pays les plus touchés? Un rapport de l’Organisation sioniste mondiale sur les cas d’antisémitisme dans le…

Ismail Kadaré, Disputes au sommet. Investigations

Ismail Kadaré, Disputes au sommet. Investigations. Fayard. Derrière ce titre un peu énigmatique se cache un fait historique, ou en…

Inondations à Gaza: RFI ressort une fake news de 2015

Inondations à Gaza: RFI ressort un vieux mensonge déjà réfuté par l’AFP en 2015 Une vieille calomnie anti-israélienne, ressortie à…

Une Thora qui a survécu à la nuit de cristal retrouve sa synagogue

Les rouleaux de la Thora sauvés de la nuit de cristal réintègrent cette synagogue de l’ancienne Allemagne de l’est… L’article…

Zemmour à la presse étrangère : « Concernant la politique israélienne, Israël se défend et défend ses intérêts et elle a raison. Ce n’est pas moi qui vais critiquer Israël »

Éric Zemmour a refusé lundi de critiquer Israël lors d’une conférence de presse pour les médias étrangers.Lire la suite sur…