fbpx

Covid-19 : « Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder… Un irresponsable n’est plus un citoyen », avoue Emmanuel Macron qui déteste le peuple réfractaire…

Dans un long entretien accordé aux lecteurs du Parisien, mardi 4 janvier, le président de la République a évoqué la « la petite minorité qui est réfractaire » à la vaccination.

« En démocratie, le pire ennemi, c’est le mensonge et la bêtise. Nous mettons une pression sur les non-vaccinés en limitant pour eux, autant que possible, l’accès aux activités de la vie sociale. » Ces propos ont été tenus par Emmanuel Macron, à l’occasion d’un entretien avec des lecteurs du Parisien publié mardi 4 janvier dans les colonnes du quotidien. Le président de la République, qui a évoqué plusieurs dossiers, s’est notamment exprimé au sujet de la vaccination, dans le cadre de la pandémie de Covid-19.

Alors que nos confrères lui faisaient remarquer que les non-vaccinés monopolisaient les services de réanimation, forçant le personnel hospitalier à retarder certaines interventions, il a approuvé cette affirmation. Après avoir évoqué « la petite minorité qui est réfractaire », le chef de l’État a proposé de la réduire « en l’emmerdant encore davantage ». Et d’ajouter peu après, pour étayer son point de vue sur la question : « Moi, je ne suis pas pour emmerder les Français. Je peste toute la journée contre l’administration quand elle les bloque. Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. On va continuer de le faire, jusqu’au bout. »

Le tri à l’hôpital : « Une ligne rouge » 

« C’est ça, la stratégie. Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force, a ensuite détaillé Emmanuel Macron, auprès du même journal. Et donc, il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné… » Le président de la République est-il également favorable à la possibilité que les non-vaccinés renoncent à être pris en charge dans les services de réanimation, s’ils ne changent pas leur position ? « Vous ne pouvez pas placer des soignants face à cela. Parce qu’un soignant, il regarde quelqu’un qui est malade et il ne regarde pas d’où il vient, ce qu’il est », a-t-il répondu à nos confrères.

Emmené à s’exprimer par le Parisien au sujet de la question du tri des patients, dans les hôpitaux, le chef de l’État a évoqué « une ligne rouge ». Une prise de position qu’il a ensuite détaillée ainsi : « Des pays ont vécu le tri, au début de cette crise, où on a dit à des parents, à des enfants : on ne le prend pas, on arrête, on ne lui donne pas sa chance. Nous n’avons jamais été confrontés à ça. Aujourd’hui, il n’y a pas de tri. » Après quoi, il a assuré avoir « des capteurs » sur le terrain, de façon constante. Et de poursuivre, peu après : « Parce qu’il y a des gens qui refusent toujours de se faire vacciner, ils arrivent aux urgences et ils font que d’autres, doivent être transférés. Mais nous ne sommes pas aujourd’hui dans une situation où nos services d’urgence ne peuvent pas accueillir tous les patients. »

Quelques instants plus tard, Emmanuel Macron a conclu en ces termes : « Moi, ma responsabilité, c’est que le pays ne se désunisse pas dans ces débats-là. Le fait même que l’on pose la question du refus de soin pour des gens non vaccinés est un drôle de virus. » Alors même que la France vient de prendre la présidence du Conseil de l’Union européenne, Emmanuel Macron a répondu à diverses questions, qui portaient notamment sur sa vision de l’Europe, l’école, la santé, le pouvoir d’achat des Français et l’écologie. Il n’a toutefois pas confirmé de façon officielle sa candidature à l’élection présidentielle de 2022.

Source

Quelqu’un a dû hacker la matrice. Les choses ne se sont pas passé comme prévu. Aurore Bergé avoue que le propos de Macron auraient dû sortir un autre jour et que d’ici là, tout aurait été voté. Ce qui semblait être une formalité tourne à chaos. #MacronDestitution pic.twitter.com/SejfZco0oa

— Serge Bonza (@ginobonza) January 5, 2022

Emmanuel Macron: “Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder, donc on va continuer de le faire” pic.twitter.com/AQGqoGptNB

— BFMTV (@BFMTV) January 4, 2022

Emmanuel Macron aux lecteurs du @le_Parisien : “Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. […] Il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, prendre un canon, boire un café, aller au théâtre, aller au ciné…”https://t.co/Efz5aIkExE

— Nicolas Berrod (@nicolasberrod) January 4, 2022

Rappelons qu’en 2016, Emmanuel Macron s’était opposé à la déchéance de nationalité des auteurs d’actes terroristes en ces termes: “Je pense qu’on ne traite pas le mal en l’expulsant de la communauté nationale.”… https://t.co/GYWVXbZjR2

— Eugénie Bastié (@EugenieBastie) January 4, 2022

Emmanuel Macron dit bel et bien : “J’ai envie d’emmerder”. Ce n’est pas seulement la déclaration cynique d’un politicien qui veut exister dans la campagne présidentielle. C’est la cruauté avouée, assumée, qui parade devant des Français méprisés.

— Eric Zemmour (@ZemmourEric) January 4, 2022

“Ce n’est pas de la franchise, c’est de la violence”

Marine Le Pen réagit aux propos d’Emmanuel Macron sur les non-vaccinés pic.twitter.com/kr3k9VlM5e

— BFMTV (@BFMTV) January 4, 2022

“Emmanuel Macron se comporte en petit dictateur”

Nadine Morano (@nadine__morano) réagit aux propos du président de la République sur les non-vaccinés pic.twitter.com/nOasBzJRfN

— BFMTV (@BFMTV) January 4, 2022

Au-delà de l’indigne vulgarité sur la forme,qu’un Président se prononce explicitement pour une déchéance de citoyenneté à l’égard de personnes qui,quoiqu’on pense de leurs motivations,n’ont enfreint aucune loi,est stupéfiant sur le fond de la part d’un héraut de «l’état de droit»

— Arnaud Danjean (@ArnaudDanjean) January 4, 2022

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

;

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

La police française a ignoré les cris d’une Juive mourante pendant 14 minutes

Au lieu d’inspirer confiance à la communauté juive, un rapport du gouvernement français sur le meurtre de Sarah Halimi publié…

Nouvelle rencontre entre un officiel israélien et un membre de l’Autorité Palestinienne

Le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid a rencontré dimanche soir en Israël Hussein A-Sheikh, coordinateur des relations civiles et…

Les prévisionnistes ont clarifié les prévisions : 20 cm de neige couvrira Jérusalem ce jeudi

Les habitants de Jérusalem attendent le froid, mais leur passe-temps favori est de jouer aux boules de neige. Les prévisionnistes…

Israël leader mondial en matière de dons de reins de donneurs vivants

Israël leader mondial en matière de dons de reins de donneurs vivants. Selon le tout dernier rapport de l’Organisation mondiale…

Etude israélienne: la position assise prolongée tue plus que le tabac

Selon une étude israélienne réalisée par les chercheurs de l’hôpital Hadassah Ein Karem à Jérusalem. La position assise prolongée tue…

Les experts du ministère de la Santé recommandent un quatrième vaccin à partir de 18 ans

Le groupe d’experts du ministère de la Santé a recommandé que la vaccination avec la quatrième dose soit ouverte à…

Orpea sous le feu d’accusations graves

Orpea sous le feu d’accusations graves Chute lourde du titre Orpéa, lundi, après les révélations d’un livre, qui parait ce…