fbpx

Gal Gadot : le service militaire dans Tsahal m’a appris l’humilité

5 janvier 2022 Israël fashion

Publié par brzustowski

 « Tout ne tourne pas autour de moi »

par Shiryn Ghermezian

Gal Gadot en couverture du numéro de février 2022 du magazine InStyle . Photo : Giampaolo Sgura/Fourni.

L’actrice israélienne Gal Gadot a fait la couverture du numéro de février « Badass Women » d’InStyle et a parlé au magazine de son service dans les Forces de défense israéliennes, de « l’avantage » d’être une étrangère à Hollywood et de la façon dont sa mentalité israélienne l’a aidé à rester saine d’esprit dans l’entreprise.

L’instructrice de tir au combat manie le plomb

En participant à un questionnaire pour InStyle, la star de « Wonder Woman 1984 » a déclaré que la plus grande leçon qu’elle a apprise en servant dans l’armée israélienne en tant qu’instructrice de combat était « Tout ne tourne pas autour de moi. Je ne suis pas le centre du monde. Quand tu as 18 ans, tu as l’impression que le monde est là pour servir tes rêves. L’armée vous montre que ce n’est pas le cas.

Elle a également partagé que son mot hébreu préféré est « Sababa », qu’elle traduit par « cool ».

Comment sortir du concours en beauté

Dans son interview en couverture pour le magazine, qui sort dans les kiosques le 14 janvier, cette mère de trois enfants a révélé qu’elle avait utilisé la barrière de la langue anglais-hébreu pour perdre délibérément le concours Miss Univers lorsqu’elle était candidate en 2004, et qu’elle s’en sert toujours comme d’une excuse lorsqu’elle veut arrêter de faire quelque chose.

« Je fais toujours porter la responsabilité à la langue », a expliqué la star de « Red Notice ».

« En hébreu, je suis vraiment éloquente avec la façon dont je parle et les mots que je choisis. J’aime la langue, et parfois c’est frustrant de vivre ma vie en anglais à présent. Je rêve en anglais mais je n’ai toujours pas complètement intégré la langue en moi. Chaque fois que je suis frustrée, je me dis : « Je suis toujours une immigrante! »

D’où les expressions Mamach, Tchik-Tchak…

Gal Gadot, qui joue ce mois-ci dans le mystère du meurtre « Mort sur le Nil », a également expliqué comment s’adapter à Hollywood et apprendre à « comprendre le comportement, lire (l’attitude) des gens, [et] être plus polie et éloquente ».

«Je viens d’une culture où nous n’utilisons pas de filtres», a-t-elle déclaré. « Nous disons ce que nous pensons, bon et mauvais. Mes parents ne m’ont pas élevée pour être la star de la famille ou pour devenir célèbre. Je ne pensais pas que j’allais devenir actrice. Cela m’a aidé à garder ma santé mentale [dans l’industrie du film].

Gadot a déclaré que la culture israélienne lui avait appris à exprimer ce qu’elle pensait, en expliquant : « J’étais toujours, ‘F-k, je vais parler cash maintenant.’ Je n’ai jamais eu peur de ma parole. Cela pourrait avoir quelque chose à voir avec la culture d’où je viens, la franchise et le parler sans langue de bois.

Elle s’est souvenue d’avoir toujours été ambitieuse, même lorsqu’elle a grandi en Israël, et a déclaré que ses parents lui avaient appris à toujours rester concentrée et à « être comme un cheval », parce que « les chevaux ne se concentrent que sur leur voie, alors [mes parents] se disaient : » Concentrez-vous simplement sur votre propre chemin.

La gratitude envers les racines

Parlant de sa carrière, elle a déclaré: «Je me sens privilégiée, reconnaissante et chanceuse, venant d’un petit endroit du Moyen-Orient et de travailler avec des gens incroyables. J’ai l’impression: ‘F-k ça, sois juste reconnaissante et tais-toi.’ Cela demande beaucoup de travail acharné, que je suis heureuse de donner. Nous sommes très axés sur la famille, donc être loin de nos familles en Israël est un prix à payer.

Parmi ses nombreux projets à venir, Gadot dirigera et jouera dans un biopic sur la légendaire reine égyptienne Cléopâtre. « Je ne peux pas révéler grand-chose », a déclaré Gadot à InStyle , « mais je peux vous dire que nous allons célébrer l’histoire de Cléopâtre. Nous allons montrer non seulement à quel point elle était sexy et attirante, mais aussi à quel point elle était stratégique et intelligente, et quel impact elle a eu et a encore sur le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. J’ai regardé tous les films de Cléopâtre à travers l’histoire, mais j’ai l’impression que nous racontons l’histoire que le monde a besoin d’entendre maintenant.

L’article Gal Gadot : le service militaire dans Tsahal m’a appris l’humilité est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Tous les signes : c’est ainsi que vous saurez si vous avez déjà été infecté par le corona

Il semble que récemment tout le monde ait été infecté par le Corona, que ce soit par la souche Omicron…

Joe Biden insulte un journaliste de Fox News : « Quel stupide fils de p*** ». Va-t-il entraîner l’Europe dans une guerre en Ukraine ?

Joe Biden traite un journaliste de Fox News de « Fils de pute » en pensant son micro éteint, après une question…

Les actes antisémites dans le monde à leur plus haut niveau

Les actes antisémites dans le monde à leur plus haut niveau sur dix ans, selon un rapport « Les principaux…

Les gentils Houthis et les vilains saoudiens? Par Michèle Mazel

Ce joli conte oriental pour les temps modernes se passe au Yémen, mythique patrie de la reine de Saba.  Il…

Sortie du documentaire “Coupables d’être victimes”

Alors que les détenus et les délinquants sont défendus par des dizaines d’associations, les victimes sont les grandes oubliées du…

8 500 soldats américains prêts à être déployés aux frontières ukrainiennes

Les prédictions des médias américains se sont réalisées : hier soir, le secrétaire à la Défense Lloyd Austin a annoncé…