fbpx

Tirs de mortier, et une république perdue sur ses territoires

Jean-Marc Morandini présentait un nouveau numéro de « Face à la rue » en direct sur CNews depuis la ville de Lyon en cette journée du mercredi 24 novembre. L’invité de ce nouveau numéro était le président du Rassemblement National, Jordan Bardella. L’émission s’est déroulée dans le quartier de La Guillotière à Lyon. Une présence policière renforcée a permis d’assurer le bon déroulement de l’émission.

Une centaine de manifestants hostiles étaient mobilisés sur place et ont tenté de perturber la diffusion en direct.
Durant l’émission, plusieurs personnes sont intervenues pour évoquer le quartier de la Guillotière : des habitants, des commerçants, des personnalités politiques ou bien encore des membres d’associations.
Jean-Marc Morandini, lors d’une précédente émission de « Face à la rue », s’était rendu à Drancy avec Eric Zemmour.

 

 

Lyon : tir de mortier, « Dalton » interpellé… l’émission de Morandini et Bardella sous haute tension.

En marge d’une manifestation contre un direct de CNews avec Jordan Bardella, un homme a été arrêté pour des « tirs de mortiers » contre la police.

La chaîne de télévision CNEWS et son présentateur Jean-Marc Morandini tournaient ce mercredi 24 novembre un nouvel épisode de l’émission « Face à la rue » dans la ville de Lyon. Après Eric Zemmour, l’invité de ce nouvel épisode était Jordan Bardella, le président du Rassemblement National (RN). Mais l’accueil  dans le quartier de la Guillotière a été très virulent.

Face à des appels à des actions vindicatives contre la tenue de cette émission, lancés par des groupes antifascistes lyonnais mais aussi la bande des « Daltons » – qui défraie la chronique depuis plusieurs semaines – un très important dispositif policier était déployé. « C’est la première fois qu’il y a une telle tension sur un tournage », a annoncé Jean-Marc Morandini.

Projectiles et insultes ont fusé tout au long du tournage. Et au moins trois hommes habillés d’un costume de Dalton, aux rayures jaunes et noires, ont fait irruption dans le quartier avant de tirer des mortiers d’artifice sur les policiers, selon une vidéo obtenue par Lyon Capitale.

Une personne interpellée et placée en garde à vue

Un « Dalton » a ensuite été interpellé pour ces « tirs de mortiers » contre la police, a appris l’AFP de source policière. L’homme, soupçonné de « violence avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique », a été placé en garde à vue, selon une source policière interrogée par l’AFP après une information donnée par un représentant de la préfecture.

L’action avait été annoncée en amont sur Instagram par le collectif de rappeur du 8e arrondissement de Lyon. Une action qui intervient alors que trois membres du groupe vont comparaître ce vendredi 26 novembre devant la justice pour un de leurs rodéos urbains.

Midi Libre

 

The post Tirs de mortier, et une république perdue sur ses territoires appeared first on JForum.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

LA VICTOIRE EN CHANTANT – Par Rony Akrich

Nous remarquons chez les Asmonéens, acteurs de la révolte célébrée à Hanoucah, une combinaison exceptionnelle entre deux dimensions vraisemblablement contradictoires…

UNESCO : la directrice Azoulay apporte son soutien à l’escroquerie de la Journée de solidarité avec la Palestine

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a apporté lundi son soutien à la Journée internationale de solidarité avec le…

Erick Lebahr. Notre Epoque orwellienne

Notre époque orwellienne est empreinte de l’omniprésence du principe de l’inversion diabolique. La vérité est le mensonge… et vice versa!…

Les pierres du Mur du Kottel seront-elles vendues au public pour des sommes énormes ? C’est l’initiative douteuse

C’est un projet qui a commencé à émerger ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, et qui propose d’investir de…

Richard Rossin revient sur les expulsions des Juifs de France

Interview de Richard Rossin : « L’alyah des Juifs de France est dans la continuité de leurs expulsions passées et…

Elle lui offre un beignet de Hanouka, la soldate s’effondre en pleurs

Station centrale de Jérusalem…Un petit beignet de Hanouka ? Cette soldate pleure d’émotion. Regardez, c’est contagieux ! L’article Elle lui…

Le Petit Cheval de la “brouille” franco-israélienne (Le Figaro)

Selon Thierry Oberlé, du Figaro le 29 novembre, La France et Israël veulent mettre fin à leur brouille Qu’il avait…