fbpx

Ibrahima Bayo Jr. Le Maroc se dote d’un dôme israélien anti-drones

Skylock Systems

Dans sa protection de l’espace aérien, des équipements militaires et des installations stratégiques, le Maroc fait partie de la shortlist des acquéreurs du Skylock Dome, un dispositif israélien de protection et destruction des drones malveillants. Au-delà, c’est la militarisation des relations normalisées entre Israël et le Maroc qui se confirme.

C’est un signe de plus que les relations entre le Maroc et Israël sont passées du stade de la normalisation à celui de la militarisation. Appelée à se formaliser avec la signature d’accords dans le domaine de la Défense, la relation entre les deux pays se renforce.

Aux côtés des Émirats arabes unis et de pays d’Asie de l’est, le Maroc est cité dans la shortlist des 27 pays qui ont acquis le Skylock Dome, un dispositif anti-drones conçu par Skylock Systems, selon le site Globes.

Jusqu’à 4,5 millions de dollars

Cette filiale d’Avnon Group, un fleuron israélien de l’industrie de l’armement, est spécialisée dans la conception et le développement de systèmes et d’équipements de protection contre les incursions de drones malveillants. Outre la surveillance des frontières, des aéroports, des événements de masse, des infrastructures stratégiques, les solutions de défense anti-drones proposées par Skylock Systems couvrent aussi la protection rapprochée des hautes personnalités, mais aussi des bases et équipements militaires.

Son Skylock Dome est un système complet de surveillance qui établit une sorte de dôme de protection autour de l’infrastructure pour laquelle il est déployé. Il permet de détecter, d’identifier un drone, un essaim de drones et son contrôleur à distance. En fonction des informations fournies par ce système mobile, les autorités sécuritaires pourraient décider de leur prise de contrôle pour les faire atterrir et obtenir des informations sur leur fabrication, ou de leur destruction par tirs.

Configuré en fonction de la version choisie par l’acquéreur, son prix peut varier de centaines de milliers de dollars à 4,5 millions de dollars (toutes options).

Accords de défense et drones en complément

Deuxième exportateur de drones dans le monde derrière les États-Unis, Israël pourrait faire du Maroc un marché de choix. Quatre drones tactiques Hermès 900 de l’armurier israélien Elbit Systems auraient été acquis et testés par les Forces armées royales (FAR).

Le Maroc a aussi été cité comme un potentiel acquéreur du “Dôme de fer”, dispositif antimissile développé par Rafael Advanced Defense Systems, le fleuron de l’industrie militaire israélienne. Néanmoins, ce parapluie antimissile est handicapé par le coût faramineux de son acquisition et sa mise en service, poussant les Émirats arabes unis à renoncer à son achat. En cas de non-accord, Rafael Advanced Defense Systems pourrait proposer son “dôme anti-drones” mis sur le marché en 2016 qui court les salons internationaux de l’armement.

Depuis la normalisation de leurs relations, Israël devient un fournisseur de plus en plus proéminent dans le carnet de commandes d’armes du Maroc. Après la signature en juillet dernier d’un accord sur la cybercriminalité et la cyberdéfense entre les deux pays, on s’attendait à ce que la normalisation ait aussi son volet militaire. Ce dernier se matérialise avec le projet de création au Maroc d’une usine bipartite de fabrication d’armes grâce à un partenariat avec BlueBird Aero Systems Ltd., filiale d’Aerospace Industries, une société israélienne spécialisée dans les équipements de défense.

Le ministre israélien de la Défense Benny Gantz devrait renforcer cette coopération lors de sa visite prévue au Maroc les 24 et 25 novembre. En VRP des industriels israéliens, le ministre doit être reçu en audience par Nasser Bourita, le chef de la diplomatie marocaine. Avec Abdellatif Loudiyi, son homologue marocain, le responsable sécuritaire de l’État hébreu doit signer un accord de défense pour la livraison de systèmes de missiles à courte et moyenne portée, des véhicules blindés et des chars. Avec le Skylock Dome, les drones israéliens et les moyens de s’en protéger devraient faire leur entrée dans l’arsenal du Maroc.

© Ibrahima Bayo Jr

https://telquel.ma/

L’article Ibrahima Bayo Jr. Le Maroc se dote d’un dôme israélien anti-drones est apparu en premier sur Tribune Juive.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

LA VICTOIRE EN CHANTANT – Par Rony Akrich

Nous remarquons chez les Asmonéens, acteurs de la révolte célébrée à Hanoucah, une combinaison exceptionnelle entre deux dimensions vraisemblablement contradictoires…

UNESCO : la directrice Azoulay apporte son soutien à l’escroquerie de la Journée de solidarité avec la Palestine

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a apporté lundi son soutien à la Journée internationale de solidarité avec le…

Erick Lebahr. Notre Epoque orwellienne

Notre époque orwellienne est empreinte de l’omniprésence du principe de l’inversion diabolique. La vérité est le mensonge… et vice versa!…

Les pierres du Mur du Kottel seront-elles vendues au public pour des sommes énormes ? C’est l’initiative douteuse

C’est un projet qui a commencé à émerger ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, et qui propose d’investir de…

Richard Rossin revient sur les expulsions des Juifs de France

Interview de Richard Rossin : « L’alyah des Juifs de France est dans la continuité de leurs expulsions passées et…

Elle lui offre un beignet de Hanouka, la soldate s’effondre en pleurs

Station centrale de Jérusalem…Un petit beignet de Hanouka ? Cette soldate pleure d’émotion. Regardez, c’est contagieux ! L’article Elle lui…

Le Petit Cheval de la “brouille” franco-israélienne (Le Figaro)

Selon Thierry Oberlé, du Figaro le 29 novembre, La France et Israël veulent mettre fin à leur brouille Qu’il avait…