fbpx

Israéliens qui choisissent de continuer à porter un masque : « Se sentir nu sans ça »

Le greffé rénal qui s’est rendu compte que le vaccin était inefficace dans son cas, le médecin de Bethléem qui s’est retrouvé avec le masque en raison du petit nombre de vaccinateurs dans la région, et la mère et le fils qui ont encore du mal à s’habituer au ancienne réalité. Au lendemain de la suppression de l’obligation de porter des masques, nous avons discuté avec ceux qui choisissent de continuer à les utiliser.

Au lendemain de la suppression de l’obligation de porter des masques dans les espaces clos, certains Israéliens choisissent de continuer à porter un masque pour diverses raisons.

Jacqueline Brown, 62 ans, de Jérusalem, a déclaré qu’elle continuerait à porter un masque pendant son séjour à l’hôpital, de peur de contracter le virus. “Là, j’ai encore peur d’être sans masque. C’est important pour moi de faire attention car je suis déjà majeur. Au-delà, je suis heureux et pars sans masque.”

Homan, 45 ans, de Bethléem, médecin dans un hôpital de Jérusalem, a expliqué qu’au sein de l’Autorité palestinienne, le nombre de personnes vaccinées est beaucoup plus faible qu’en Israël, et donc il ne se séparera pas du masque. “Nous, dans l’AP, ne nous sommes pas beaucoup vaccinés, donc je fais toujours attention. Dans ma maison, je suis sans, mais à l’extérieur je ne veux pas prendre de risques.”

Oshrit, 38 ans, de Jérusalem, est toujours inquiet. Elle et son fils de 10 ans se promènent toujours avec des masques : “Quand je me promène avec beaucoup de monde, j’ai peur. C’est dangereux de marcher sans masque. Je ne comprends pas comment tout le monde était hier avec des masques et aujourd’hui est déjà sans. Il est difficile de s’habituer à l’ancienne réalité. “

Même Noa, 13 ans, continue d’aller à l’école avec un masque “par sécurité. C’est étrange de voir tout le monde sans masque”. Sa mère, Meirav, 35 ans : “Je me sens nue sans masque et heureuse qu’elle veuille continuer à porter un masque. Ça ne fait pas mal.”

Rumi Shimon, un habitant de Tel-Aviv, utilise les transports en commun pour attendre des données sur l’effet du retrait des masques : “C’est très étrange pour moi que tout d’un coup nous devons nous sentir à l’aise avec le retrait des masques. Ce matin, j’ai je suis allé à l’université et j’étais parmi les seuls à avoir un masque, je sais que ça fait moins d’effet quand moins de gens portent des masques, mais pendant un an je n’ai pas été malade et je préfère le garder comme ça. Jusqu’à ce qu’il y ait des données sur l’effet de baisser les masques à l’intérieur je resterai avec le masque, le moins dans les transports en commun. »

Et il y a des gens qui continueront à porter un masque pour d’autres raisons. Chico Jakubowicz a subi une greffe de rein et lorsqu’il a été vacciné, il est devenu évident que le vaccin était inefficace. “Le vaccin ne m’a pas convaincu”, dit-il, “Je fais partie d’un groupe à risque et je ne peux pas me permettre d’être infecté. J’irai avec un masque jusqu’à ce qu’il y ait un remède contre le corona.”

 

Hier, l’obligation du port du masque dans les espaces clos a été supprimée, environ un mois et demi après la suppression de l’obligation du port du masque dans les espaces ouverts. Ce faisant, toutes les restrictions corona en Israël ont été complètement levées. Après l’abolition du devoir, le président de la Knesset, Miki Levy, a ordonné à l’officier de la Knesset d’annuler également le devoir à la Knesset.

Le directeur général du ministère de la Santé, le Pr Hezi Levy, a signé un amendement à l’arrêté de la santé publique, qui a officiellement aboli l’obligation de porter des masques depuis hier. Cependant, le ministère de la Santé a cherché à abolir progressivement la restriction, laissant un nombre de lieux sensibles où les hôtes et les travailleurs ne sont pas vaccinés.Et les non-récupérateurs continueront de porter des masques : établissements de protection sociale, établissements de santé pour hospitalisation prolongée, établissements gériatriques, maisons d’hébergement, maisons de repos, avions et services dans les hôpitaux où il y a des populations, y compris les services de gériatrie.

 

Aussi, les personnes séjournant à l’isolement, que ce soit en raison d’un contact avec une personne vérifiée ou en raison d’un retour de l’étranger, seront contraintes de porter des masques lors de leur départ pour un examen ou en route vers le lieu d’isolement.

En ce qui concerne les cliniques et les hôpitaux qui traitent les populations sensibles, une demande devrait continuer de porter des masques. En revanche, dans d’autres cliniques, l’obligation sera supprimée. L’obligation de porter le masque sera également abolie dans le système éducatif, même si dans un premier temps le ministère de la Santé a envisagé de laisser l’obligation jusqu’à la fin de l’année scolaire.

La limite de masques sera également levée à l’aéroport Ben Gourion, mais les passagers seront toujours soumis à d’autres restrictions. Le ministère de la Santé continue d’ajouter des pays à la liste rouge, et les rapatriés de ces pays seront contraints de passer dix jours d’isolement, y compris vaccinés et en convalescence.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Scandale : un éminent journaliste qualifie les likudniks de « retardés mentaux » rappelant le racisme ashkénaze envers les séfarades

Infos Israel News actualités : L’un des plus anciens journalistes israéliens, Gadi Sukenik, a provoqué un scandale dans les médias…

L’ambassadeur d’Ukraine menace: les voyages à Ouman en péril?

  Depuis le début de la guerre, l’ambassadeur d’Ukraine en Israël, Yevgen Korniychuk, n’a de cesse de répéter la déception…

Bennett s’en va et ses voisins poussent un soupir de soulagement : « Le cauchemar est terminé »

Infos Israel News actualités : Le Premier ministre Naftali Bennett devrait démissionner après un an, laissant derrière lui quelques tempêtes.…

Ukraine : indifférence impossible

L’intellectuel, écrivait Jan Patocka, est celui « qui se tient sur la ligne de front » : depuis quatre mois,…

Pour les politiciens israéliens, un accord avec l’Iran est pire qu’une bombe iranienne

Infos Israel News actualités : Téhéran tient à renouveler l’accord nucléaire de 2015, les dirigeants politiques israéliens continuent d’exhorter les…

Porto: la communauté juive se dit victime d’antisémitisme?

Portugal: la communauté juive de Porto se dit victime d’antisémitisme dans l’enquête sur des abus présumés liés à la loi…

Combats de coqs au Likud avant les élections : Amsalem (Droite douce) contre Netanyahu (Droite dure)

Infos Israel News actualités : En ce qui concerne sa propre personne, le fidèle allié de Benjamin Netanyahu, Dudi Amsalem,…