fbpx

La coalition va soumettre au vote une loi qui empêchera les Palestiniens d’entrer dans le pays, avec des opposants au Likoud

Au cours des 18 dernières années, les gouvernements israéliens ont prolongé l’ordonnance temporaire interdisant le rapprochement familliale entre les Arabes israéliens et palestiniens. Deux semaines avant la date d’expiration actuelle, l’opposition refuse de voter pour la loi sans réglementer les avant-postes. Shaked : “On verra contre quel parti sioniste votera contre”.

Le Likoud refuse d’adopter la loi sur la citoyenneté et l’entrée en Israël, qui vise à révoquer la citoyenneté ou la résidence pour les Palestiniens mariés à des Arabes israéliens – et la nouvelle coalition essaie de trouver une solution qui fera toujours passer la loi votée par la Knesset en vigueur depuis 2003, qui expire le 6 juillet.

Mercredi matin, le comité d’organisation était censé traiter la question et l’approuver parce que la Commission de l’intérieur de la Knesset n’a pas encore été établie, mais des messages ont ensuite été envoyés par le Likoud que même si la loi a été adoptée par les gouvernements du Likoud pendant des années, le parti ne le soutiendra pas cette fois à moins que la coalition ne promeuve une série d’avant-postes en Judée-et-Samarie.

“Nous conditionnons notre soutien à la Young Settlement Law”, a déclaré le député Miki Zohar du Likoud. “Sous les auspices du désir de Bennett d’être Premier ministre, ils ont oublié qu’un tel gouvernement est impossible et vont maintenant recevoir la preuve de la nécessité d’un gouvernement de droite ici”, a-t-il déclaré.

La coalition examine comment ils peuvent adopter la loi à la lumière du fait que l’opposition ne votera pas en faveur de à l’approbation de la loi – et le filet de sécurité de droite n’existe pas jusqu’à présent. Le président de la coalition Idit Silman et le député Boaz Toporovsky ont eu des entretiens avec les Premiers ministres sur la veille pour apporter des modifications à la loi. Comment peut-elle encore être ratifiée avec le soutien du parti d’Abbas.

La ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked a déclaré que le vote sur la loi aurait lieu de toute façon la semaine prochaine – et pour elle, il passera. “C’est une loi qui sauve des vies qui préserve le caractère de l’État, pas une loi avec laquelle jouer”, a-t-elle déclaré aux membres du Likud qui se sont entretenus avec eux tout au long de la journée. Shaked insiste pour que la loi soit votée et a déclaré qu'”aucun parti sioniste ne votera contre. Si le Likoud veut jouer, il jouera avec d’autres lois qui ne sont pas là-dedans. C’est une loi sensible qui protège le pays. Nous verrons quel parti sioniste, sans parler de la droite, votera contre. »

La coalition a environ deux semaines pour formuler une solution et les équipes ont déjà commencé à travailler. Parmi les solutions envisagées, il y avait la possibilité d’étendre la délivrance de permis d’entrée pour les cas humanitaires difficiles et pour ceux qui ont besoin de soins médicaux.

Tous les pourparlers avec le Likoud n’ont jusqu’à présent abouti à aucune solution, et la coalition envisage maintenant de contacter le procureur général Avichai Mandelblit et d’examiner les options qui s’offrent à eux, y compris simplement approuver la commission des affaires étrangères et de la défense.

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Les palestiniens sondés, une prophétie du Coran en tête

Un nouveau sondage auprès des Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza publié mardi montre que l’organisation islamiste…

URGENT/Très grave : le Conseil régional de Loire-Atlantique reconnaît l’entité terroriste « Palestine »

Le Conseil Régional  de Loire Atlantique a voté mardi à l’unanimité de ses membres appartenant aux différents courants politiques français,…

Vers un OTAN du Moyen-Orient ? Des changements majeurs se préparent dans la région d’Israël.

  La perception croissante de l’agression de l’Iran au Moyen-Orient, ainsi que le désir de Washington de réduire l’influence de…

Albert Bourla:  »Je voulais embrasser la terre d’Israël »

Le Président de Pfizer, Albert Bourla, est en visite en Israël afin d’y recevoir le prix Genesis. Il a expliqué…

Bennett veut quitter la vie politique dès maintenant

  Depuis l’annonce de la dissolution de la Knesset, les questions sur l’avenir politique de Naftali Bennett se multiplie. Sa…

Le fiel de Charles Enderlin à l’encontre d’Israël accueilli chaleureusement sur France Inter: c’était ce matin

Alors que l’armée israélienne, réagissant aux enquêtes internationales sur la mort de la journaliste Shireen Abu Akleh, annonce son intention…

France 24 en arabe: “Suite”. La chaîne considère Israël comme une “entité” et non un pays

Les contribuables français qui financent @FRANCE24 savent-ils que quand la chaîne émet en arabe, elle ne considère pas Israël comme…