fbpx

Attaque antisémite contre une survivante de la Shoah

“Je suis une survivante de la Shoah de 97 ans et je n’aurais jamais pensé que le jour viendrait où j’aurais à faire face à cet horrible antisémitisme qui se reproduit dans le monde” : c’est ainsi que Lily Ebert, une survivante d’Auschwitz , a répondu après que son compte Tik Tok ait été utilisé par des pro-palestiniens pour exprimer des regrets, dont “Hitler n’a pas fini le travail”.

Lily Ebert, 97 ans, originaire de Londres, a déjà fait la une des journaux cette année dans le monde entier. C’était il y a environ six mois, avec sa guérison miraculeuse du virus corona, à son âge avancé et après avoir été sous assistance respiratoire. La survivante de l’Holocauste qui a survécu au camp d’extermination d’Auschwitz, à la marche de la mort et au coronavirus – s’est soudainement retrouvée dans une nouvelle guerre méconnue, lorsqu’elle a été victime d’attaques antisémites sur Tiktok, par des internautes pro-palestiniens qui ont exprimé leur chagrin au sujet de sa survie à la Shoah, se demandant comment elle n’est pas morte du Corona.

L’opération The Guardian of the Wall a battu des records de discours violents sur les réseaux sociaux de la part de pro-palestiniens du monde entier, mais cette fois une nouvelle étape semble avoir été franchie. De nombreux sites d’information du monde entier rapportent qu’Ebert est devenu une victime de la haine, une cible fixe pour des attaques antisémites flagrantes, et en particulier sur le compte Tiktok qu’elle dirige avec Nina, Dov Foreman, afin de répondre aux questions des internautes sur la Shoah “de première main”.

 

« Demandez à cette vieille dame si elle a déjà oublié Hitler et a dormi dans la maison de quelqu’un d’autre … Vieille dame, sortez », a écrit un internaute, et un autre s’est demandé : « Comment êtes-vous encore en vie ? » Et il y a aussi beaucoup de vœux pour un « Holocauste heureux » aux côtés de « Libérer la Palestine » – et pas mal d’éloges à Hitler qui « n’a pas fini le travail ». Ce ne sont là que quelques petits exemples de ce qui se passe sur ce compte qui a déjà gagné environ 90 000 abonnés, depuis le début de l’opération “Gardien des murs”.

Un bond de 800% de l'antisémitisme allemand sur le net

Sur son compte Twitter, l’arrière-petit-fils, Foreman, 17 ans, qui est proche d’elle et l’accompagne, a déclaré qu’après avoir souhaité aux internautes “Shabbat Shalom et un week-end tranquille” samedi dernier, le compte d’Ebert a été inondé de réactions antisémites. L’arrière-petit-fils a ajouté, “parce que cela ne peut pas nous empêcher de continuer à enseigner les horreurs du passé et ce à quoi la haine peut conduire. La haine ne peut conduire qu’à la haine.” Ebert elle-même a déclaré à la caméra: “Je suis une survivante de l’Holocauste de 97 ans et je n’aurais jamais pensé que le jour viendrait où je devrais faire face à ce terrible antisémitisme qui se reproduit dans le monde.”

Au siège de la lutte contre l’antisémitisme au ministère de la Diaspora, on parle d’un bond de centaines de pour cent des propos antisémites sur Internet. “En allemand, par exemple, nous avons vu un bond de 800% par rapport aux jours normaux, et c’est après que les réseaux aient réussi à éliminer une partie de l’incitation à l’antisémitisme”, disent-ils. Les données de la “Ligue anti-diffamation” révèlent que depuis le début de l’escalade sécuritaire en Israël, pas moins de 17 000 tweets de “Hitler Justice” ont été diffusés sur Twitter.
Les réseaux sociaux, Twitter, Facebook Tiktok et Instagram ont connu une augmentation des messages antisémites clairs qui incluent, en plus des éloges d’Hitler, la diabolisation des Juifs, y compris des messages appelant à l’assassinat de « bellicistes », ainsi qu’une augmentation spectaculaire des incidents antisémites dans le monde au cours de la première semaine seulement.

Everett, qui vit à Londres, est la grand-mère de 34 arrière-petits-enfants. Elle est née en Hongrie, d’où elle a été envoyée au camp d’extermination d’Auschwitz en 1944, et a été libérée en avril 1945, après avoir également survécu aux marches de la mort. Elle a été infectée par le virus corona après avoir reçu le premier vaccin. Elle et Nina ont promis de continuer à poster des vidéos sur Tiktok dans lesquelles elle partage ce qu’elle a vécu au camp d’extermination.

"Paris devient la capitale de l'antisémitisme européen"

De l’autre côté de la Manche, la situation n’est guère meilleure. “Paris devient la capitale de l’antisémitisme européen”, a déclaré Yogev Crescenti, directeur de la lutte contre l’antisémitisme au ministère de la Diaspora. «Pour commencer, Paris compte la plus grande communauté musulmane d’Europe et de nombreux immigrés importent les opinions antisémites qu’ils avaient dans les pays d’origine», explique-t-il. «Avec la Corona, nous avons vu des cas d’antisémitisme de l’extrême droite, et ce que nous avons vu au dernier tour, c’est de l’antisémitisme de la gauche radicale et des extrémistes musulmans ou nationalistes dans le contexte de ce qui se passe en Israël. Tout est est bon pour nuire aux communautés juives.

Parler tout le temps du nouvel antisémitisme contre l’ancien. Le nouveau semble rencontrer l’ancien.

“Vrai. Nous voyons comment ils utilisent des motifs antisémites classiques tels que les Juifs assoiffés de sang, les tueurs d’enfants – et traduisent ces idées dans la lutte israélo-palestinienne et en général. Ou le nationalisme – alors ils ont juste pris ce qu’ils disaient sur les Juifs, et ont changé en Israéliens.”

Crescenti explique que « du point de vue des antisémites, les Juifs sont un collectif et non une créature privée avec des opinions indépendantes. Par conséquent, les manifestations que nous avons vues lors de l’opération Wall Guard n’ont pas eu lieu devant l’ambassade israélienne ou les centres-villes, mais dans les quartiers juifs et les synagogues. “Pour eux, tout Juif s’identifie à Israël.”

Êtes-vous en train de dire que les réseaux sociaux sont plus tolérants envers les réactions anti-israéliennes que les réactions anti-palestiniennes ?

“Oui, et c’est un combat que nous menons tout le temps. Nous avons vu des campagnes iraniennes répandre la haine contre les Israéliens, et quand je me suis tourné vers Tweeter, j’ai dit qu’en utilisant des éléments pro-iraniens, mes plaintes n’étaient pas toujours bien accueillies. “Ils ont dit que nous avons des lois différentes pour les dirigeants des pays, y compris l’ayatollah iranien, donc il y a certainement une lutte que nous menons constamment et que nous essayons de pousser constamment.”

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Space Florida et l’Autorité israélienne de l’innovation dévoilent leurs lauréats.

Space Florida, l’autorité de développement de l’aérospatiale et des ports spatiaux de l’État de Floride, et l’Autorité israélienne de l’innovation,…

Nettoyage de la Méditerranée : quelles sont les actions d’Israël ?

Israël était bien représenté à la Conférence des Nations Unies sur les océans qui s’est tenue à Lisbonne du 27…

Un musée virtuel fait revivre les merveilles de l’ancien Israël.

L’ACU (Australian Catholic University) s’est associée au Musée d’Israël pour créer une vitrine virtuelle qui emmènera le public dans le…

Israël va construire la première centrale solaire sur une terre bédouine.

Un accord signé récemment entre la société israélienne d’énergie solaire, Marom Energy, et l’une des familles bédouines du Néguev offre…

Qui est Éric Coquerel, le mis en cause

Assemblée nationale : bac à 25 ans, Vendée Globe, parachutages… 4 choses à savoir sur Éric Coquerel, nouveau président de…

L’antisémitisme dans le monde arabe importé d’Europe?

Un article de Soulayma MARDAM BEY, publié par l’Orient le Jour Il est courant, aujourd’hui, de prêter aux Arabes une…

Faut-il relayer les pires propos antisémites ou les taire “pour ne pas leur donner audience”

La question se pose au coup par coup. La question se pose tous les jours. Ce que nous vous montrons…