fbpx

Un spray nasal enovid contre le COVID mis au point en Israël

Un spray nasal contre le COVID-19 enovid  a été mis au point par SaNOtize, une société basée à Vancouver, au Canada.

Cette société a été co-fondée par une Israélo-Canadienne, le Dr Gilly Regev et a développé une plateforme breveté qui permet le traitement des infections bactériennes, fongiques et virales par l’oxide nitrique (une nanomolécule).

SaNOtize a donc mis au point un spray nasal du nom de Nitric Oxide Nasal Spray (NONS), commercialisé sous la marque Enovid. Il est destiné aux patients de plus de 12 ans.

Le NONS, le spray nasal contre le COVID

Comment ça marche ?

Le NONS tue le virus SARs-CoV-2 responsable du COVID-19 quand il est dans la partie haute du corps avant qu’il ne se propage vers les poumons.

Le Dr Chris Miller, l’un des chercheurs ayant mis au point le spray nasal, explique que le NONS « détuit le virus, bloque son entrée dans l’organisme et empêche la multiplication du virus dans la cavité nasale, ce qui réduit rapidement la charge virale. Cela est significatif car la charge virale est liée à l’infectiosité ».

Le docteur Miller ajoute « il y a actuellement un manque de traitements antiviraux
efficaces contre le COVID-19 et ses variants, qui préviennent ou réduisent la durée de la maladie, réduisent les dommages et la sévérité du COVID-19 et peuvent être fabriqués en grande quantité et rapidement accessibles au public. C’est ce qui fait du NONS un traitement unique et c’est ce qui le distingue de tous les nouveaux médicaments ».

Ca fonctionne ?

En janvier, SaNOtize a annoncé que des tests réalisés par l’Institut de Recherches Antivirales aux USA avaient révélé que le spray nasal enovid détruisait plus de 99.9% du virus.

D’autres études vont dans ce sens, comme celle de l’Université du Colorado, qui a mené des recherches sur des souris. Elles ont révélé que le spray réduisait de 95% la charge virale testée le lendemain de l’infection. La moitié des souris avaient une charge virale indetectable.

Pour le Dr Regev, le spray aurait pu éviter de nombreux cas de COVID-19 à travers le monde. Il permettrait aussi de sauver des vies dans les pays où le stock de vaccin est limité.

« Nous espérons que notre spray nasal sauvera de nombreuses vies dans les pays qui attentdent le vaccin », a-t-elle déclaré.

Elle a également ajouté « il sera abordable et pourra être utilisé en prévention de n’importe quelle infection respiratoire virale ».

Effets secondaires

Aucun effets secondaires n’a été enregistré en Grande Bretagne, ni au Canada où 7 000 auto-traitements ont été administrés lors des essais cliniques.

Les essaies cliniques

En Grande-Bretagne

Les essais cliniques en Grande Bretagne ont eu lieu au Ashford and St Peter Hospital, à Surrey.

Il est en a résulté que le NONS est un traitement antiviral sûr et efficace pour prévenir la
transmission du coronavirus. Ces essais ont montré qu’il réduit la durée et la sévérité de la maladie, ainsi que les dommages du coronavirus sur le système respiratoire.

Les essais cliniques de phase II randomizés, effectués en double aveugle avec un contrôle placebo réalisé sur 79 cas confirmés de COVID 19 ont montré qu’un traitement rapide au spray nasal développé par SaNOtize « permettait de réduire de manière significative
le taux de SARS-CoV-2, y compris chez les patients ayant une charge virale élevée ».

La majorité des patients ayant participé à l’étude étaient porteurs de la mutation britannique, qui sucite de nombreuses inquiétudes. L’étude conclut que le NONS accélérait la disparation du virus de 16 fois par rapport au placebo. 

Pour le Dr Stephen Winchester virologue et chercheur en chef des essais cliniques de en Grande-Bretagne : « je pense que ceci sera une avancée majeure dans la lutte mondiale contre les impacts dévastateurs de la pandémie de coronavirus ».

Il ajoute que « ce simple spray nasal facilement transportable pourrait être très efficace pour traiter le COVID-19 et réduire la transmission ».

« Notre essai clinique comportait des patients porteur d’un variant inquiétant et une charge virale élevée, mais il a été démontré que le traitement permettait une réduction significative du taux de SARS-CoV-2, qui serait critique avec la vaccination pour prévenir les nouveaux pics de l’épidémie et aider à la réouverture de l’économie en toute sécurité. Pour parler simplement, je pense que ça pourrait être révolutionnaire »

Cette étude a été soumise à l’une des principale publication médicale pour être examinée et publiée.

Au Canada

Le spray nasal contre le COVID developpé par SaNOtize se trouve actuellement en phase II essais de prévention et d’efficacité au Canada.

Ce spray nasal enovid contre le COVID pourrait être bientôt mis sur le marché dans plusieurs pays

SaNOtize est actuellement examiné par les autorités compétentes en Grande Bretagne et au Canada dans l’optique de lui accorder une autorisation d’utilisation d’urgence.

Ministère de la Santé israélien a émis une autorisation provisoire d’utilisation de ce médicament.

La Nouvelle Zélande a inscrit le spray nasal dans la liste de l’Autorité de sûreté des médicaments et dispositifs médicaux de Nouvelle-Zélande, ce qui signifie qu’il peut être vendu immédiatement.

Ce spray nasal contre le COVID est produit dans une usine de Ness Ziona et devrait
atteindre une production de 200 000 à 500 000 spray d’ici mai. Chaque spray contient un mois de traitement pour un individu.

Le spray nasal enovid Israel contre le COVID pourrait aider à mettre un terme à la pandémie de coronavirus

« Maintenant qu’il a été démontré que le NONS est sûr et efficace, nous devons de toute urgence le mettre entre les mains du public afin qu’il puisse aider à mettre fin à la pandémie, accélerer le retour à la normale et éviter de futurs pics du virus et de ses variants » a déclaré le Dr Regev.

« Le bilan humain ne peut être exprimé simplement en chiffres, et chaque jour augmente la frustrantion, la peur et les pertes dont souffrent des millions de gens à travers le monde. Combiné avec la vaccination, le NONS peut aider à un retour à la normale ».

Rester connecter via nos groups:

Whatsapp / Telegram

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

ENVOYER UN MESSAGE

Le tourisme en israel

Yael a perdu la bague qu'elle a reçue de son mari qui a été tué dans une attaque terroriste, un Palestinien a cherché et l'a trouvée

Même après que son mari, le rabbin Raziel Shevach, a été tué dans une attaque terroriste en 2018, Yael n’a…

Yair Netanyahu : C'est la vraie raison pour laquelle mon père a été persécuté par le bureau du procureur de l'État et les médias

Le fils de l’ancien Premier ministre a expliqué à la radio Gali Israel ce qui devait arriver pour que son…

La police enquête sur un soupçon d'installation d'un jacuzzi financée par l'État dans la maison de Netanyahu

Selon une publication dans News 12, un jacuzzi d’une valeur de 50 000 shekels aurait été acheté pour une maison…

Ministre du Logement : « Vous prévoyez de baisser les prix des logements ? Cela ne durera qu'un an ou deux »

Le ministre Zeev Elkin a fait référence dans une interview au studio Ynet à une déclaration qu’il a faite lors…

Nous en avons décidé autrement

Une chronique spéciale et conjointe pour le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid et le ministre des Affaires étrangères des…

Prof. Blitzer : « S'il n'y a pas de réduction de la morbidité d'ici une semaine, nous recommandons de rétablir le passeport vert »

Le président du cabinet national d’experts pour faire face au corona, le professeur Ran Blitzer, a commenté ce matin l’augmentation…

Le plus grand de tous les temps : rencontrez la délégation israélienne à Tokyo

Environ 90 athlètes de 18 industries différentes monteront à bord du vol pour le Japon et tenteront d’apporter des médailles…